06 99 51 59 94 contact@melissadailly.com

Propositions d’accompagnements

cerveau

Par l’approche métacognitive*, le jeune pourra connaître son propre fonctionnement et ainsi prendre conscience des différentes fonctions cognitives qu’il utilise. Pour cela, il pourra s’appuyer de supports visuels et d’explications.

Il développera en parallèle ces différentes fonctions (attention, inhibition, flexibilité mentale etc.) par un entraînement cognitif (remédiation) à partir de différents types d’exercices et situations du quotidien. 

Des scénarii sociaux pourront être créés et présentés afin d’expliquer au jeune, différentes situations du quotidien (comportements des pairs, codes sociaux etc.). Le but étant également qu’il comprenne son environnement.

émotions

Par l’approche métacognitive, le jeune pourra également connaître son système émotionnel (explications par des supports du mécanisme du système limbique dans le cerveau). Il pourra également développer de meilleures stratégies pour réguler ses émotions grâce à une approche cognitivo-comportementale**.   

Un entraînement à la relaxation pourra notamment l’aider à gérer ses émotions et maintenir un état de bien-être. La méthode utilisée dépendra de ses besoins.

Sensoriel

L’accompagnement dans la gestion des particularités sensorielles débute par un entretien avec le(s) parent(s). Il est réalisé à partir du questionnaire d’Olga Bogdashina. À la suite de cela, un profil sensoriel et perceptif est réalisé et présenté et comprend des préconisations.

Une guidance parentale et un accompagnement avec le jeune permettent de les mettre en application. La compréhension de son fonctionnement et les adaptations qui en découlent permettent notamment de diminuer sa fatigabilité, de développer son autonomie et d’accroître son bien-être.

 

*La connaissance de ses propres processus mentaux : elle permet d’identifier, de comprendre, et de réguler le système étudié.

**Approche Cognitivo-Comportementale. Cette approche utilise des protocoles standardisés et des exercices pratiques visant à intervenir sur les processus mentaux (conscients ou non), ayant pour origine le désordre des émotions.

groupes

Des groupes de psychoéducation (explications des particularités du TSA) et d’entraînement aux habiletés sociales (6 personnes) sont proposés.

Le programme est sur 10 séances et concerne :

– Pour un groupe, les grands adolescents (14-17ans) ayant reçu un diagnostic de TSA sans déficience intellectuelle.

– Pour un autre groupe, les adultes (18 ans et +) ayant reçu un diagnostic de TSA sans déficience intellectuelle.

Le but de ces groupes est de devenir davantage capable de connaître et de respecter son fonctionnement tout en améliorant ses relations sociales. 

Le programme détaillé peut être envoyé  par email sur demande.

Un entretien préalable individuel aura lieu avant les séances de groupe pour permettre à la personne de se familiariser avec les lieux et la psychologue et pour définir ensemble les objectifs et les attentes du groupe. Des aménagements pourront être discutés à ce moment là (luminosité, salle de repli, temps de pauses etc).

 

guidance parentale

La guidance parentale est fortement conseillée pour permettre un travail de lien et une généralisation des compétences acquises par le jeune. Elle a lieu environ une fois par mois (selon les besoins) au cabinet ou par skype et dure environ une heure. 

Les points relevés peuvent être rapportés aussi bien par le(s) parents(s) que par la psychologue. Ils cherchent ensemble des solutions pour le bien-être du jeune et de sa famille.

La psychologue propose des adaptations et des idées qui répondent à ses besoins et prennent en compte son fonctionnement. Elle se doit de se former régulièrement afin d’être source de solutions respectant les avancées scientifiques et les recommandations de la haute autorité de santé. Elle prend en considération le rythme et le mode de vie de la famille et soumet donc des objectifs atteignables.

Les objectifs travaillés seront priorisés en fonction des besoins et des priorités, ils varient selon les familles (autonomie, fatigabilité, sensorialité, comportement etc.).

g

sensibilisation aux partenaires, guidances et protocoles

L’intervention auprès des partenaires permet la généralisation des compétences apprises et assure le bien-être du jeune à tous les lieux de vie et d’accompagnement. Elle permet d’harmoniser l’accompagnement de tous les acteurs de la vie du jeune et développe les pratiques recommandées par la haute autorité de santé ainsi que la compréhension des troubles neurodéveloppementaux.

La sensibilisation aux partenaires concerne les écoles, les entreprises, les professionnels de santé et de soins, les accompagnants et l’entourage. 

La psychologue y partage sa connaissance du trouble et explique le fonctionnement du jeune (cognitif, perceptif et sensoriel, émotionnel etc.). Elle s’adapte aux besoins des partenaires, du jeune et de sa famille en proposant des solutions et des adaptations qui répondent aux questions de chacun. 

Une guidance peut également être mise en place ainsi qu’une proposition de protocoles (de soins, d’apprentissages etc). 

Un entretien préalable avec le(s) parent(s) ou le partenaire est nécessaire afin de préparer l’intervention. Les tarifs varient en fonction de la demande.